Éliminer la stigmatisation

Ces trois lettres 
ne nous définiront jamais.

Faites défiler vers le bas

La seule pensée qui me venait, c’était l’infirmière à l’appareil dentaire… elle tremblait à cause du VIH. Ça la terrifiait. Je la terrifiais, parce que je l’avais. Étais-je donc devenu… une source de peur? Ça a été ma première interaction avec une personne qui savait que j’avais le VIH.


Adam, Gardien du courage et du changement Motivateur

Les recherches montrent que la stigmatisation liée au VIH est ancrée dans la peur du VIH et la désinformation, déclenchée très tôt lors de l'épidémie de sida des années 1980. La réticence à parler ouvertement et honnêtement de ce qui se passait a conduit à des malentendus et des mythes sur le VIH.

Malgré les progrès médicaux qui ont changé la donne en matière de traitement efficace des personnes vivant avec le VIH, en cette époque de désinformation et de désinformation, la peur et les faits déformés sur la façon dont le VIH est transmis et sur ce que signifie vivre avec le VIH nous saisissent encore aujourd’hui.

En fin de compte, la stigmatisation bloque l'accès au dépistage, au traitement et aux services de soutien, ce qui rend la transmission du virus plus probable.

50%

vivaient de la stigmatisation intériorisée

Explorez les différentes
formes de stigmatisation.

Stigmatisation intériorisée ou « auto-stigmatisation »

C'est ce que nous ressentons à l'intérieur, en absorbant les attitudes, les croyances ou les perceptions négatives concernant la vie avec le VIH. Pour beaucoup d’entre nous, cela peut être un sentiment de culpabilité, de honte ou même le fait de mériter d’avoir le VIH.

Stigmatisation perçue

Elle peut nous faire croire que nous serons discriminés ou jugés négativement si notre séropositivité est connue. Elle peut nous empêcher d’avoir des relations sérieuses ou d’être ouverts avec les prestataires de soins de santé.

Adopté

Des expériences de stigmatisation ou de discrimination dans le monde réel et comment ça m’affecte.Les manifestations sont nombreuses… que ce soit un-e professionnel-le de la santé qui enfile des gants pour nous traiter, ou un-e client-e qui refuse de manger un repas préparé par une personne vivant avec le VIH.

… avec une dose d’humilité et en établissant des liens plus approfondis avec les personnes qui sont victimes de stigmatisation, nous pouvons rompre le narratif « eux contre nous » et concevoir le système de santé le plus inclusif au monde.


Dr. Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada

80%

avaient des inquiétudes quant à la
divulgation de leur
séropositivité

Quel est l'enjeu ?

Quel est l'enjeu ? Pour commencer, le bien-être émotionnel et la santé mentale - et notre santé en général. Les effets de la stigmatisation pèsent lourdement. L'"auto-stigmatisation" du VIH peut engendrer des sentiments de honte, de peur de la divulgation, d'isolement et de désespoir - ces sentiments internes peuvent empêcher les gens de se faire tester, d'avoir accès à des médecins et à des traitements contre le VIH, ainsi qu'à tous les autres services sanitaires et sociaux importants.

[La stigmatisation] ne va pas disparaître. J’aimerais dire qu’on réussira à l’éliminer, mais ce ne serait qu’un vœu pieux. On doit plutôt apprendre à s’en servir… à la contrer pour avoir un impact positif.


Francisco Ibanez-Curasco,
Éducateur et chercheur communautaire séropositif au VIH

Regardez la vidéo « HIV Stigma 101 » mettant en vedette Franciso et Muluba

Éliminons la stigmatisation.

La voie à suivre est de briser le silence, de parler, de susciter la conversation et de partager l'information. Il s'agit de connaître les faits sur le VIH et de corriger les mythes, la désinformation et les malentendus. Il s'agit de dissiper la peur et de changer les mentalités.

Santé publique Canada propose que nous nous appuyions sur notre mode de vie multiculturel et inclusif, tout en reconnaissant et en dénonçant ouvertement le racisme, l'homophobie, la transphobie et les autres stigmates liés aux identités sociales. Nous pouvons cesser d'utiliser un langage déshumanisant, examiner nos propres hypothèses et mettre en œuvre des politiques et des programmes d'éducation, tout en mesurant nos progrès vers l'élimination des stigmates dans l'ensemble du système de santé.

La science le confirme :

Si vous vivez avec le VIH, et suivez un traitement et maintenez une charge virale indétectable, vous pouvez avoir des rapports sexuels sans transmettre le VIH à votre partenaire. Lorsque le VIH est indétectable, il est intransmissible!

Renseignez-vous sur I = I et sur la prévention

[I=I], c’est absolument vital… nous devons le crier sur les toits! On doit vraiment aider les autres fournisseurs de services, les cliniciens, les personnes vivant avec le VIH et leurs partenaires sexuels à connaître cette information et à être à l’aise avec celle-ci, car c’est tout à fait révolutionnaire.


Laurie Edmiston, directrice générale, Réseau canadien d’info-traitements sida (CATIE)

Ecoutez la discussion Pozcast complète sur I=I

Les mots et les actions comptent!

Aidons à mettre fin à la stigmatisation du VIH par nos paroles

Examinez ces scénarios de stigmatisation pour des conseils sur ce que pouvez faire lorsque vous êtes témoin de stigmatisation

Comment parler du VIH

Parler ouvertement du VIH peut aider à le normaliser – soyons attentif(-ve)s aux façons dont nous parlons du VIH et aux personnes vivant avec le VIH

Téléchargez ce guide utile sur le langage

Chaque fois que j’ai dévoilé mon statut à quelqu’un, en particulier dans un environnement où je me sentais en sécurité, ça a été très habilitant… Parlons franchement, soyons ouverts et éliminons complètement la stigmatisation et les jugements!


Regardez la vidéo d’Andre sur la lutte contre la stigmatisation